jeudi 22 juin 2017

Suaire sur l'Adour





Je sens que je pars...
Pour où tête de pioche
Qui tirait les toros les plus durs
Pour quels nuages encorner
Quel sable fouler
Quelles paillettes forcer aux yeux des bêtes

L'amulette cachée sous la peau
Tu dansais
La muleta serrée en chicuelina
Trop serrée
Loin était l'alternative
La vie filait
Les pupilles du Baltasar Iban s'éteignaient
Fluait le sang au sang
Tu partais
A suaire sur l'Adour



Mort le 17 juin 2017 du torero Ivan FANDINO
encorné lors de la corrida des fêtes de L'Aire sur l'Adour
(en référence à l'article de Francis MARMANDE dans Le Monde du jour)

http://www.lemonde.fr/disparitions/article/2017/06/19/ivan-fandino-ultime-chicuelina_5147171_3382.html

samedi 17 juin 2017

NK-O





La vie ne ressemble à rien
Corps à terre jeté là
D'un coup vain devenu

Le grain la peau l'équerre du corps
Pâles offerts
Absurde outrage

Si rare ici
Un corps meurtri
Qu'il fait sens
Au-delà de l'absence

Plus loin – Alep Damas
On sait
La vie oubliée
Là on bute




Nathalie Kosciusko-Morizet agressée le 15 juin 2017 sur un marché parisien

samedi 10 juin 2017

Climate Exit











Comme si s'enfonçait Ellis Island
Crachait des cendres Lady L
Comme si la mer devait mourir
Le schiste valoir de l'or


Comme si les mains amies
Soudain serraient
La boule bleue


Comme si en berne le drapeau
Virait au rouge
Le rouge au noir
S'affaissaient les étoiles

Comme si les larmes délitaient l'aube
Switched off l'ampoule du ciel
Rangez-moi donc cet Univers








1er juin 2017, Donald Trump extrait les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat,

samedi 29 avril 2017

La sirène de Guernica





cette fois
elle chasse la peur
écarte le feu
se fait balafre utile
aux désertés de l'Histoire

quatre minutes
elle vrille perce
un vieux crie
il était l'enfant
courant arrêté
loin du cou de sa mère
photo de famille en attente
la rue doutait
en robe de lambeaux

à rebours
le vieux chêne
garant des fueros
tremble
des mains fraîches
fouillent ses feuilles reverdies

la ville brûlait
elle brûle encore
une seule note scie l'air
lancinante compagne
des tombes du cimetière
sirène de mort
à la vie revenue

Retrouvée dans l'usine d'armement la sirène de Guernica a de nouveau retenti le 25 avril 2016 en hommage aux réfugiés syriens, puis le 25 avril 2017

samedi 15 avril 2017

Préoccupation écologique







nous sommes cellules
d'air et d'eau
nous respirons
affluant refluant poreux
peau épousée au cosmos
la chlorophylle cousine
le poil le gypse l'herbeux
en ascendants lointains
même mère lumière

pourtant
malgré Lascaux
les grottes ne sont pas pour nous
et pourtant
de nos villes s'enfuit la météo

les nuages ne nous parlent plus
le déluge est analphabète
qu'écrivent les pluies en gorgeant nos semelles

absents des rayons du soleil
nous ignorons la structure d'un flocon de neige
le poids de son poids
qui annonce comment demain sera





14 avril 2017
l'écologie absente de lacampagne préidentielle

vendredi 14 avril 2017

Marche noire



des jupes noirs envahissent la rue
des jambes gainées de soie
des bibis couleur jais
des voilettes de veuves
du khôl du mascara
des gants teintés aux contes d'Edgar Poe
pour tenir les pancartes
un noir qu'elles s'imposent en drapeau

nul ne conduira leur vie
ce que le noir dit
sur leurs corps en grève
elles veulent marcher
dans la rue sur les plages
se maquiller le cul la bouche
se crotter en bottes de ferme
enfanter ou pas
des poétes
Dan Fante Rimbaud
ou de mauvais rimeurs
des filles belles des filles moches
des enfants qui demain
ne les opprimeront pas




3 octobre 2016, grève des femmes polonaises manifestant en noir
contre un projet interdisant l'avortement

On crie

on crie on crie on crie
on s'époumone on Podemos
on s'échauffe on se gratte
on réclame on Syriza

on a envie de quelque chose

comme un lac ombragé
où des batraciens s'ébattraient
toutes pattes mêlées

où l'on bâtirait sans détruire
sinon les faux argumentaires
les appétits indus

quelque chose de neuf
qui pourrait sembler vieux
voire très vieux

pareil au temps apaisé
où l'on ne pensait qu'à
crier de vallée à vallée
de désir à désir

en attendant
on marche on cherche on crie
et l'écho baliverne
renvoie à des urnes trop pleines

ne pas prier
ne pas plier
au moins crier


programmes électoraux pour l'élection présidentielle française du 23 avril 2017